AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
parviendras-tu à remplir ta to-do list ? viens essayer !
intrigue : concours de tee-shirt mouillé au festival palazza

Partagez | 
 

 lost in rage (ezia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 123
ARRIVE(E) LE : 20/08/2017
POINTS : 89


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: lost in rage (ezia)   Sam 26 Aoû - 14:59

« Je serai comme une ombre, à chacun de tes pas. Comme une maladie, qui frappe et qui s’en va. »
(@(saez , comme une ombre ) // beerus)
lost in rage
☆ Andrèa & Ezio ☆
Perdue dans les méandres d'un plaisir bien trop addictif, trop passionnel et envoûtant, la jeune femme se laisse aller dans un dernier soupir au vestige de cette luxure. Il lui faut ensuite quelques minutes avant qu'elle ne daigne lever et traîner son corps en sueur dans la salle de bain, un nouveau joint en main. Maintenant décidée à reposer ce corps fatigué, elle laisse l'eau bouillante de sa baignoire coulée, observant la fumée de la chaleur de l'eau se mélanger à celle de son cylindré. Elle reste là longuement, hypnotisée, ses pensées vaguement troubles. Il est tard. Extrêmement tard. La soirée à laquelle elle avait participé lui avait paru durer une éternité, même si elle s'était tout de même amusé, surtout une fois rentré chez elle avec un bel inconnu au corps plus que bien foutu. Et malgré tout, elle est toujours là, l'insomnie la touchant de nouveau. Elle est tellement prise dans sa bulle qu'elle ne voit pas sa baignoire se remplir jusqu'à ce qu'elle sente l'eau brûlante sur ses doigts, sa main délicatement posée sur le rebord de la baignoire. Machinalement, elle secoue la tête pour reprendre ses esprits, tire une dernière taffe sur sa drogue et insère doucement son corps dans l'eau. Une horde de frissons se propage sur son épiderme, avant qu'elle ne s'habitue à la chaleur bouillonnante. Rapidement, elle s'amuse à faire diffuser de la musique dans la pièce, et décide d'aller faire un tour sur les réseaux sociaux. Comme bien souvent, elle switch pendant une bonne heure ses applications favorites, avant de finalement se décider à se laver et sortir de son bain. Comme convenu, son plan du soir est parti depuis déjà un bon moment, ce qui la fait sourire. Les choses avaient été claires dès le départ, et monsieur avait apparemment compris le message. Parfait. Son corps complètement détendu, elle ne se retrouve pas pour autant fatigué. Pas le moins du monde. Alors, elle enfile des vêtements à la va-vite et se roule un autre joint, pour la route.
Ses pas foulent le sol, cassant le silence de la nuit. Une démarche naturelle, instable, qui traduit un état quelque peu déplorable. Elle est belle, la jeunesse. Mais ce n'est pas son problème, à elle. Elle s'en fou, elle est là, relâchant la fumée blanchâtre d'entre ses lèvres remplies, le regard au loin, les pensées à la dérive. Une fois devant l'immeuble, elle entre rapidement et ne prend même pas la peine d'utiliser l'ascenseur. Les marchent sont gravis de deux par deux, et elle se retrouve au bon étage en un rien de temps. Devant la porte de son frère, elle commence à tambouriner comme une espèce de taré. Ça allait encore chier, mais elle s'en foutait. Totalement. Comment ça, une autre allait prendre sa place?


Dernière édition par Andréa Vincenzo le Mar 29 Aoû - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: lost in rage (ezia)   Sam 26 Aoû - 15:55

« Je serai comme une ombre, à chacun de tes pas. Comme une maladie, qui frappe et qui s’en va. »
(@(saez , comme une ombre ) // beerus)
polka dots
☆ Andrèa & Ezio ☆
Le corps en vrac. Petit pantin désarticulé dont les membres refusent encore de coopérer. Les abus injustifiés de la veille t'ont soudainement condamnés. Et t'as bel air toi, là, gisant sur ton lit défait. Bagdad à l'état brut. Oreillers retournés, couvertures délaissées, et tes membres inconscient qui jubilent encore en silence. La vie a déserté d'ici. Il ne reste qu'une vulgaire enveloppe corporelle qui ne ressemble à rien. Les cheveux emmêlés, les yeux luisants, les paupières lourdes, et des membres aussi vifs que ceux d'un centenaire rongé par le temps. T'as pris soixante seize ans d'un coup, en une nuit de débauche. Tu t'es perdu et t'as sombré. encore. une nouvelle fois. Alors, forcément, quand t'entends quelqu'un tambouriner à la porte tu ne réagis même pas. T'as la flemme, la porte de la coloc est bien trop loin. Puis, tu te dis qu'un autre membre de la coloc se dévouera à y aller. Deux minutes et les coups s'accentuent plus violemment contre la porte. Trois minutes, un énergumène s'acharne sur votre porte. Quatre minutes , personne ne bouge, et les coups se poursuivent. encore. A croire que t'es seul dans l'appart, qu'aucun des autres membres de la coloc n'est là. Cinq minutes , les coups se poursuivent et toi, tu bouges enfin. Du moins, t'essayes d'envoyer valser les restes d'hier-soir pour retrouver tes esprits. Un soupçon d'esprit. Une quelconque capacité de réflexion pour apparaître "normal" face au spécimen qui tambourine à votre porte. Six minutes, tu lâches un râle rauque face à l'acharnement. Les coups se heurtent, encore, et toi, t'arrives enfin face à la porte. Face à l'énervement et le manque de sommeil, t'es prêt à gueuler. à ouvrir cette maudite porte et envoyer valser l'ignare qui s'acharnait dessus. Alors, forcément, quand la porte s'ouvre tu tombes de haut. « Andréa. »  un temps de relâchement, une dose d'incompréhension, et puis un commentaire. « Rappelle-moi de déménager, loin, et de ne pas te donner l'adresse. » évidemment c'est une connerie. du moins, elle l'est à moitié.





code couleur:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 123
ARRIVE(E) LE : 20/08/2017
POINTS : 89


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: lost in rage (ezia)   Mar 29 Aoû - 17:03

« Je serai comme une ombre, à chacun de tes pas. Comme une maladie, qui frappe et qui s’en va. »
(@(saez , comme une ombre ) // beerus)
lost in rage
☆ Andrèa & Ezio ☆
Elle est là, frappant de ses petits poings, pendant plusieurs minutes. Ça l'épuise, mais elle ne lâche pas l'affaire. Oh non. Bien au contraire, au plus le temps passe, au plus ses poings lui font mal et au plus elle y va. Comme si son "épuisement" lui donne une certaine force, sans limite. Elle finit même par se demander si quelqu'un est réellement présent dans ce putain d'appart. Sérieusement, personne ne semble l'entendre, ce qui a le don de durement l'agacer. D'où ils se permettent de l'ignorer? D'où il se permet de l'ignorer, elle? La sourde colère grogne en elle au fur et à mesure qu'elle tambourine. Et alors qu'elle est finalement sur le point d'hurler, seule face à cette maudite porte, cette dernière s'ouvre, laissant justement apparaître celui qu'elle est venue voir. Il semble d'abord surpris, mais pas tant que ça, de la voir. Sûrement était-il sur le point de gueuler, lui aussi, sur la personne ayant osé le déranger. Mais bon. Andréa, elle s'en fou totalement. Il est devant elle, alors dans le fond, elle se sent soulagé. Un peu. Bien que, rapidement, cette sensation repart aussi vite qu'elle n'est arrivé. Sa remarque, pourtant à ne certainement pas prendre au sérieux, la fait rougir. La colérique s'avance alors vers son frère, le pousse afin d'entrer et regarde autour d'eux. Personne à l'horizon. Sont-ils tous en train de dormir ou simplement de sortie? Mais elle n'a pas que ça à faire, de se soucier d'eux. Non, à la place, elle répond au brun, d'un ton sacrément sec. "Oh oui, fais donc ça. Tu seras enfin tranquille avec... attends, comment elle s'appelle déjà?" La maligne. Elle sait très bien comment la jeune femme s'appelle, mais elle veut l'entendre de sa propre bouche. Une provocation sourdine. Son cerveau disjoncte en pensant à elle, cette italienne aussi, qui entre doucement dans la vie de son frère. Des pulsions lui viennent, mais une force intérieure la retient. Heureusement. A la place, elle reste planté en plein milieu de l'entrée, les bras croisés, toisant le jeune homme d'un regard d'encre. Elle sait qu'elle risque gros, comme toujours, mais elle n'en fait qu'à sa tête, comme toujours. Elle s'en fou, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: lost in rage (ezia)   Mer 30 Aoû - 22:53

« Je serai comme une ombre, à chacun de tes pas. Comme une maladie, qui frappe et qui s’en va. »
(@(saez , comme une ombre ) // beerus)
polka dots
☆ Andrèa & Ezio ☆
Le soulagement est éphèmère , tu le sens. Probablement parce que tu la connais, suffisamment bien pour savoir qu'une simple et anodine petite visite de sa part n'aurait pas donné lieu à un tel remue-ménage. Elle aurait attendu sagement devant la porte dans l'espoir qu'une personne  lui ouvre celle-ci. Alors, forcément, tu l'épies. T'observes attentivement le moindre de ses gestes dans l'espoir d'y déceler la véritable cause de sa venue. Il y en a une, rien que ses mimiques te l'insinuent. Et avant-même que la traque ne s'entame, Andréa crache une remarque. Un commentaire désobligeant dont l'identité même de son insinuation t'es inconnue. Et pendant qu'elle fulmine de jalousie sous tes prunelles, toi, tu ne peux t'empêcher de lâcher un petit rictus. Le signe même de ton incompréhension, et plus particulièrement, celui de ton amusement face à cette pensée infondée de toutes pièces. T'ignores la raison même de ses pensées, mais toi, à cet instant précis, tu te prêtes au jeu. Une manière de l'enrager un peu plus, de provoquer la jolie-brune et de te venger de ce maudit réveil en fanfare.  « Elle, elle débarque pour prendre soin de moi, au moins - pas pour gueuler à tout vas. » tes lèvres s'étirent un instant sous cette jolie taquinerie. Taquinerie explosive qui menace subitement d'envenimer l'état de cette furie. Alors, pour éviter un drame tu délaisses la taquinerie pour l'incompréhension. « Sérieusement Dréa', de quoi tu parles ? » Parce que toi, là, à cet instant précis tu n'assimiles aucunement les dires de ta soeur aux évènements passés. Toi, t'ignores l'identité même de ce "elle". Elle, elle pourrait être n'importe qui. N'importe qu'elle demoiselle de ton quotidien. D'ailleurs, peu de "elle" s'immiscent au sein même de ta vie. Alors, forcément, lorsque t'y réfléchis bien les choix sont minces. trop minces pour que l'identité de ce "elle" te soit réellement inconnu.




code couleur:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 123
ARRIVE(E) LE : 20/08/2017
POINTS : 89


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: lost in rage (ezia)   Ven 1 Sep - 18:24

« Je serai comme une ombre, à chacun de tes pas. Comme une maladie, qui frappe et qui s’en va. »
(@(saez , comme une ombre ) // beerus)
lost in rage
☆ Andrèa & Ezio ☆
Ses prunelles ne quittent pas les siennes une seule fois. Elle lui tient outrageusement tête. Parce que elle veut l'entendre, elle veut voir la manière dont il la mentionnera. Hors, sa bouche laisse échapper une réponse qui lui fait voir rouge. Son coeur loupe un battement ou deux, tandis que ses poings se serrent de nouveau. Et puis, elle le voit, ce sourire. Il se fou d'elle, en plus. Le petit con. Pour la première fois, elle se contient et décide de ne pas entrer dans son jeu. Non, ça irait trop loin. A la place, elle reste là, devant lui, les pupilles complètement dilatées, l'observant à son tour. Lui aussi, il a passé une bonne soirée. Ça se voit. Mais elle n'ose même pas imaginer à quel point. Une triste ironie, compte tenu du fait qu'elle, elle se fichait bien de faire ce qu'elle n'aimait pas qu'il fasse. Même si, pour son cas, la simple raison pour laquelle elle refuse qu'une autre touche son frère, c'est la peur paralysante de le perdre. Tout du moins, c'est ce dont elle s'amuse à penser. Rapidement, le brun change de ton et d'expression, lui demandant une espèce d'explication claire. Elle fronce les sourcils, pas dupe pour un sou. Elle le fixe longuement, comprenant qu'il ne semble vraiment pas savoir de qui elle parle. Une moue prend place sur son faciès, puisqu'elle sait très bien qu'une certaine Luka commence à s'immiscer dans sa vie. En plus des autres, moins importantes. "Tu te fous de moi, là? Tu regardes pas les réseaux sociaux des meufs que tu vois, ou quoi?" Son ton se trouve sec, presque méchant. Soit il joue vraiment au con, soit il ne fait effectivement pas gaffe. Mais elle, si. Elle l'a vu, la photo. De lui. Souriant. Face à elle. En ayant marre d'être debout, Andréa se dirige machinalement vers le salon, où elle prend place comme si elle était chez elle. Puis, pour pousser un peu plus le bouchon, elle allume une cigarette, ne voulant pas prendre le risque de se faire crier dessus dans l'immédiat en allument une autre sorte de cylindré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: lost in rage (ezia)   

Revenir en haut Aller en bas
 

lost in rage (ezia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kenny - Arkna La rage du peuple
» LOST Lock et Ben
» Four Lost Battles - OSG
» Platées (Lost Battles)
» [Lien] Bells of lost souls rajoute du BFG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 04. oro valley miss you. :: weaver valley :: appartements-