AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
parviendras-tu à remplir ta to-do list ? viens essayer !
intrigue : concours de tee-shirt mouillé au festival palazza

Partagez | 
 

 Fix you. (Bart)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Fix you. (Bart)   Lun 28 Aoû - 12:18


Lucius avait du mal à dormir en ce moment. Il rêvait trop en fait. Ses pensées étaient habitées par Bart, son frère. Ils se voyaient tous les deux réunis, enfin. Vingt ans les avaient séparés, et pourtant, dans son cœur, il y était toujours. Il n’était jamais arrivé à l’oublier, à faire une croix dessus. Comment pouvait-il passer à autre chose ? Comment ses parents avaient réussi d’ailleurs ? Non, pour lui, c’était mission impossible. Quelques jours s’étaient passés avant qu’il ne prenne cette décision. Il fallait réfléchir, ne pas agir sous le coup de l’impulsivité comme il avait l’habitude de le faire. Il ne pouvait pas, c’était trop risqué. Habituellement, il se fichait des règles et des risques, mais là c’était différent. C’était la personne qui comptait le plus à ses yeux alors il ne voulait pas le faire fuir. Aujourd’hui était un grand jour. Il allait retrouver son frère. Lui parler. Apprendre à le connaître. L’approcher d’une manière ou d’une autre parce que maintenant qu’il savait qu’il était vivant cette distance était insoutenable.

Il était là, assis sur un banc de l’université. Son cœur abîmé battait la chamade. Il n’en pouvait plus d’attendre. Le stress, l’excitation étaient au rendez vous. Il respira profondément, deux, trois, quatre fois. Il devait paraître cool, normal, pas hystérique. Puis il le vit marcher. Il se mit en marche avec nonchalance, et vint à sa rencontre.

- Hey mec, je veux pas te déranger mais cette université m’intéresserait bien, t’sais, pour reprendre des cours. Je voulais savoir, est-ce que tu en es satisfait ? Quel genre de cours tu suis ? demanda-t-il en souriant.

Il espérait ne pas être trop insistant, et ne pas lui faire peur. C’était bizarre comme approche, mais il n’y en avait pas d’autre. Toutes ces cellules s’agitaient. Il criait à l’intérieur.

_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Lun 28 Aoû - 13:09

Le cours venait de se terminer. Et pour une fois Bart n'avait pas eu de crise. Pour une fois, personne ne s'était tourné vers lui en le fixant d'un air moqueur ou inquiet.
Non, il avait été normal. Normal mais sans souvenir. Ce qui était parfois dur pour les cours.
Il s'y faisait. Et là il allait rentrer. C'était la fin de la journée, il avait des tonnes de livres à lire et il se demandait si littérature était vraiment fait pour lui. Bart soupira. C'était un challenge de plus. Lorsque le prof annonça le mot fin, il se leva. Il rangea ses affaires et s'apprêta à sortir. Il ne souhaitait plus qu'une chose. Rentrer et retrouver Milo.Il était seul, les autres étaient déjà partis.Tant pis. Il n'aimait pas trop rester seul, il avait une angoisse qui le prenait à chaque fois.

Et il continuait de marcher, son sac sur son dos. On aurait dit un lycéen. Pas un étudiant. Mais il s'en fichait pas mal. Il n'était pas venu ici pour draguer. Il avait Milo et il n'avait besoin de personne d'autres. Soudain, quelqu'un commença à lui parler et Bart sursauta. Il se méfiait de tout le monde. Mais étrangement, celui-là, il s'en méfiait moins. Bart le regarda d'un air surpris. Il voulait savoir des trucs sur les cours. Mais il devait cesser d'avoir une peur irraisonnée de l'inconnu. Il n'était plus un enfant. Et le garçon en face de lui, voulait juste savoir des choses sur l'université. Il se recula un peu et il répondit:

"Je suis en littérature... et oui les professeurs sont bien... enfin je peux pas vraiment juger les autres matières mais en littérature, ils sont intéressants.."

Le son de la voix de l'inconnu avait quelque chose d'apaisant. Quelque chose qu'il n'avait jamais ressenti chez personne, même pas chez Milo. Il n'arrêta pas de le fixer. Etrange.

"Je suis désolé... je dois rentrer..."

Lança-t-il subitement, l'angoisse remontant. Tout le monde le pensait fragile mais il commençait à croire qu'il l'était aussi. Et il était suffisamment ridicule pour les autres, sans rajouter le jugement d'un inconnu.

_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Lun 28 Aoû - 13:38


Il essayait de rester calme, mais à l’intérieur, c’était un sacré bazar. Les émotions chez Lucius, c’était quelque chose. Tout se mélangeait à l’intérieur de lui : l’excitation, l’appréhension, le stress, la joie, la colère même… la colère de l’avoir perdu, qu’il l’ait oublié malgré lui. Il aurait voulu le prendre dans ses bras, pleurer, s’agiter, et tout à la fois s’il avait pu. S’il s’était laissé aller à ses pulsions. Sauf que ce n’était pas aussi simple malheureusement. Il avait pour lui un amour incommensurable alors que quelque part, il ne le connaissait pas vraiment. Il s’en fichait. Il l’aimait, point. Il avait besoin de lui, donc il n’allait pas le laisser partir comme ça.

Il apprit qu’il était étudiant en littérature. Lucius avait toujours adoré ça, lire, écrire. Il avait aussi lui débuté cursus en littérature avant d’arrêter les études. Les émotions qui implosaient en lui de toute part l’avaient empêché de se concentrer et de se mettre réellement dedans. Il avait aussi peur de l’échec, alors il allait sans dire qu’avant chaque examen ça avait été la catastrophe. Pourtant, il avait toujours cet air nonchalant imbriqué sur le visage, qui laissait s’attendre à une certaine fainéantise. Mais il ne fallait jamais juger un livre à sa couverture car il n’était pas du tout l’image qu’il projetait au monde entier. Il était pire, ou mieux selon les points de vue.

Il n’arrivait pas à s’empêcher de le regarder. De plonger le regard dans le sien. Ils avaient les mêmes yeux, de la même couleur sombre, de la même intensité. Il lâcha qu’il devait rentrer. Un autre battement de cœur loupé. NON. Il ne pouvait pas partir. Pas comme ça.

- J’adore la littérature, j’étais moi-même étudiant en littérature à la base, et j’ai arrêté pour me consacrer à la musique. D’ailleurs je m’en inspire beaucoup pour écrire mes paroles de chansons. Maintenant que  je sais qu’on partage la même chose en commun, je pourrais peut-être te demander ton avis sur les paroles d’une chanson que j’ai faite. C’est sur quelqu’un de très important pour moi. Mon frère qui a… disparu, avoua-t-il sombrement en fixant sa réaction.

Puis, il finit par ajouter, prêt à le retenir :

- Je pourrais peut-être te montrer ça devant un café qu’est-ce que t’en dis ? Je te le paye bien évidemment. N’y vois là, aucune drague, hein, je veux juste ton avis, souria-t-il.

A la base, il avait pris ce bout de papier pour se donner du courage, mais il allait être encore plus utile en réalité.


_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Lun 28 Aoû - 13:52


Il pensait rentrer chez lui. Il pensait passer sa soirée à étudier, à lire aussi. Bart adorait lire parce que ça l'empêchait d'avoir peur. Ca le réconfortait d'un vide qu'il avait en lui . Et surtout ça empêchait ces cauchemars. Bart pensait à plein de choses mais la voix de l'inconnu s'exprima et c'était comme si c'était une mélodie réconfortante. Bart avait toutes ses pensées négatives qui s'enfuyaient. Bart le fixa une nouvelle fois. Il l'écouta. Il avait un frère qui avait disparu. C'était triste pour lui. Il avait de la peine et de la compassion pour cet inconnu. Bart hocha la tête doucement avant de répondre:

"D'accord je veux bien te donner mon avis... même s'il ne vaut pas grand chose. Je m'y connais pas du tout en musique... mais le thème a l'air bien triste... Je suis désolé pour ton frère..."

Bart était sincère et l'inconnu semblait vouloir sympathiser. Il ne pouvait pas dire non. Il sentait qu'il n'avait pas le droit. Il reprit alors:

"Moi c'est difficile pour moi d'être triste de quelque chose. Je n'ai pas de famille... J'ai juste mon petit ami, Milo... Je dois bien avoir une famille mais... j'ai plus aucun souvenirs... Je ne sais même pas pourquoi je n'ai plus aucun souvenirs. Je me souviens juste de m'être réveillé à l'hôpital sans savoir qui j'étais..."

Il n'avait jamais raconté ça dès le début. Mais il se sentait étrangement en confiance. Peut être que c'était pas une bonne idée. Son regard était doux et perdu à la fois. Il avait des tics nerveux, comme tirer sur les bretelles de son sac. Il ne voulait pas laisser une impression négative à l'inconnu alors il reprit:

"Au fait... Je m'appelle Bartholemew mais tu peux m'appeler Bart... Je suis désolé de te dire que je connais que mon prénom..."

Un léger sourire amusé s'afficha sur son visage. Au moins, il s'amusait de cette situation, parfois.

_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Lun 28 Aoû - 15:49


Il était vrai que Lucius n’était pas le genre à demander un avis sur ses compositions. c’était personnel, et totalement subjectif, alors demander un avis le gênait plus qu’autre chose, mais là, cette chanson ne parlait pas de n’importe qui, mais de lui. De Bart. Peut-être qu’il pouvait lui aussi se reconnaître là-dedans, après tout, il parlait de leur séparation, du vide que son départ avait laissé en lui, et de l’espoir d’un jour de le retrouver. Il l’avait en plus écrit quelques jours avant de le retrouver, le hasard faisait bien les choses. Même s’il savait maintenant qu’il n’était pas mort, cela n’empêchait pas que le plus gros restait à faire puisqu’il n’avait plus aucune idée de qui était Lucius. Il avait mal, mais se contentait de sourire, sa meilleure arme.

- C’est vrai que les paroles sont assez tristes aux vues des circonstances, mais il y a aussi un espoir que je le retrouve et je pense que ça va arriver plus vite que prévu. J’ai jamais cru à son décès.

Lucius n’avait pas du tout l’habitude de se confier. Mais il sentait que pour gagner son attention, et sa confiance, il devait se livrer un peu sur lui-même. Puis, c’était intuitif. Il ne contrôlait pas vraiment les mots qui sortaient de sa bouche, il avait besoin de lui parler, d’entendre sa voix, l’écouter. Tant que Lucius n’en disait pas trop, ça pouvait passer. Le jeune homme se confia aussi, et avoua qu’il n’avait plus aucun souvenir suite à un accident, si ce n’était de son petit ami. Cette phrase avait eu l’effet d’un coup poing dans la figure. Alors, lui il s’en souvenait, mais pas de son frère jumeau.

- Est-ce que tu sais ce qu’il t’es arrivé ? Ca doit être dur de se reveiller sans savoir qui on est… Tu as du te sentir perdu, et étranger à toi-même… répondit-il en compatissant.

Il savait très bien ce qu’il avait ressenti parce que Lucius était hyper-empathique, un effet secondaire de son trouble psychiatrique. On pouvait penser que c’était un atout, mais non, c’était horrible. Se mettre trop à la place des gens pouvait vraiment rendre fou, et le brun en avait déjà fait l’expérience. Mais là c’était son frère, la chair de sa chair.

- Lucius. Tu peux m’appeler Lux, souria-t-il en tendant sa main pour serrer la sienne.

Il se souvenait que Bart avait l’habitude de l’appeler comme ça quand ils étaient petits. D’ailleurs c’était resté. C’était maintenant son nom de scène.

- Je connais pas trop le coin, tu connais un endroit sympa où se détendre ? Demanda-t-il.

Il mentait, bien évidemment, mais c’était un bon moyen de connaître les habitudes de Bart.


_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Lun 28 Aoû - 16:52


Plus ça allait, plus il se sentait bien en compagnie de Lucius. La peur, l'angoisse tout disparaissait. C'était étrange. Même Milo qui l'apaisait pourtant, ne le faisait pas autant. Le vide qu'il ressentait disparaissait. Et le garçon parla. Il raconta qu'il avait presque retrouvé son frère. Bart était ravi pour lui. Lui il avait moins de chances. Soit on voulait pas le retrouver, soit il n'avait peut être personne. Cette dernière pensée l'attrista. S'il n'avait personne, il trouvait ça triste pour lui même. Parler de lui, lui avait fait bizarre. Il n'aimait pas attirer la compassion des autres. Est-ce qu'il se souvenait? Non. Et soudain les cauchemars qui le hantait chaque nuit lui revinrent en mémoire. Il se réveillait souvent en pleine nuit. L'inconnu continua de parler jusqu'à dire son prénom. Et Bart fronça les sourcils. Le prénom qui le réveillait en pleine nuit. C'était le même.

Bart releva son regard vers Lucius. Il le détailla du regard. Non, rien ne lui faisait revenir le moindre souvenir. Un mal de tête le prenait parce qu'il voulait forcer sa mémoire encore une fois. Ce n'était pas une bonne chose. Il dit alors:

"Je me souviens de rien. Je ne sais même pas ce qu'était ma vie avant ni même ce que j'étais. Je n'étais peut être rien... Je crois que j'ai même pas envie de savoir. Le vide c'est angoissant... "
Son prénom restait gravé en lui. Comme s'il l'avait déjà entendu. Et le surnom. Bart secoua la tête. S'il ne voulait pas finir avec une migraine carabinée, il devait laisser sa mémoire tranquille.

"Il est très beau ton prénom... bien plus beau que le mien... j'ai l'impression que c'est juste un nom d'emprunt..."

A sa dernière question, Bart sourit enfin. Bien sûr qu'il savait où il pouvait l'amener. Ce café fréquenté par les étudiants, juste en face de l'université. Son repère pour lire, pour être tranquille sans être tourmenté par des souvenirs fantômes. Bart était en train de devenir un autre. Plus ouvert, plus souriant. Plus détendu. Il attrapa la main de Lucius et il sursauta comme s'il s'était brûlé. C'était encore plus étrange que ça. Le vide était parti. Et Bart était autre.

"Oui tu verras, c'est sympa..."

Et il commença à l'entraîner. Bart oubliait de prévenir Milo. Bart oubliait tout. Le vide était parti et il se sentait heureux.

_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Mar 29 Aoû - 10:24



Lucius était émue de le revoir. Il sentait son cœur battre à tout rompre. Il se sentait en vie. Rien que pour ça, il était content d'avoir raté sa tentative de suicide parce qu'il n'aurait jamais ou assisté à ce moment. Ça n'avait l'air de rien pour Bart ; ça représentait le monde entier pour Lucius qui y voyait là l'opportunité de se racheter une conduire pour le mal qu'il avait causé autour de lui. Parce qu'un enfant aussi lunatique et imprévisible que lui, ça donnait du fil à retordre aux parents, qui comprenaient pourtant la raison du mal qui l'avait rongé. Peut être que maintenant, Lucius pouvait guérir. Peut être que maintenant, il y avait de l'espoir pour cet ange déchue.

- Je te souhaite un jour de savoir qui tu es. Je suis sûre que c'est qu'une question de temps avant que tu le saches, répondit-il une pointe de mystère dans sa voix.

Il aurait pu directement mettre un terme à ses doutes. D'ailleurs, il se sentait coupable de ne pas pouvoir le faire parce que le sentir aussi perdu était une torture pour lui. Mais voilà, il pensait à bien avant tout. Et contre tout attente, il n'était pas sur que de lui dire la vérité aussi rapidement arrangerait son traumatisme. Il avait même peur de l'aggraver.

Il le complimenta sur son nom. Il souria, flatté. Leurs deux parents avaient un faible pour les prénoms peu communs.

- Bartholemew et Lucius, ça sonne très... Original je trouve. J'ai pas l'habitude d'entendre des prénoms comme le tien, je trouve que c'est une bonne chose.

Il lui avait dit cela en lui serrant la main. Un courant électrique lui traversa l'échine. C'était étrange, assez percutant. Mais son contact provoqua une douce chaleur dans ses veines. Venait-il de rencontrer son âme sœur ? Il lui sembla que Bart l'avait senti lui aussi.

- Je te suis, souria-t-il enjoué. Alors tu as une idée de ce que tu voudrais faire après tes études ?

Lucius se rappelait qu'il avait été attiré par le monde du journalisme. Il adorait écrire, analyser, et jouer avec les mots.

- J'espère que tu seras de ces personnes qui changent le monde. Parce que pour le coup, ça changerait, ajouta-t-il en plaisantant.

Il était tellement heureux de se balader à ses côtés, comme si le temps ne les avait jamais séparé.


_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Mar 29 Aoû - 15:14


Bart écoutait Lucius. Il lui semblait tellement proche alors qu'il venait à peine de le rencontrer. Et ce qui lui semblait alors étranger, lui semblait soudain familier. Mais Bart devait se réveiller. Il confondait désir et réalité. Il n'avait besoin que de Milo. C'était lui qui était là depuis 4 ans. C'était le seul à se rapprocher de lui malgré qu'il ait tout perdu. Lucius lui souhaitait de savoir qui il était. Bart avait tout simplement renoncé. Il avait toujours peur d'ennuyer Milo avec ses questions. Il était juste Bart.

"Non je ne le saurais jamais.... En quatre ans, j'aurais pu retrouver le moindre souvenir, mais ma mémoire c'est un livre avec des pages blanches sur mon passé. Il a commencé à se remplir que quand j'étais dans cette chambre d’hôpital. Et à moins qu'un jour, quelqu'un tombe sur moi et dise qu'il me connaît, je ne saurais jamais rien.... "

Sans le vouloir, Bart venait de dire ce qu'il désirait le plus au monde. Même pour Milo, il avait l'air d'un étranger. Un étranger sans aucun passé. Et il avait plein de peurs. Bart regarda Lucius et ajouta:

"Tu sais.. ça me fait peur.... parce que j'ai pas envie d'apprendre qu'en fait je suis qu'un cinglé qui s'est échappé d'un asile... Ou que je suis recherché par la police pour tel ou tel crime... J'ai peur d'apprendre une part d'ombre de moi-même..."

Il ne s'était jamais confié comme ça, même pas à Milo. C'était une nouvelle fois étrange. Comme s'il pouvait parler librement à cet inconnu. Puis Lucius lui parla de son prénom.Il n'était même pas sûr que ce soit son prénom. Et il n'allait pas lui dire qu'il cauchemardait toutes les nuits d'une voix qui criait le prénom que portait l'inconnu, ça serait dingue. Alors il se contenta d'hausser les épaules . Puis lorsque Lucius changea de sujet, Bart se détendit. Ce qu'il voulait faire? Il ne savait pas. Il aurait juste voulu aligner des mots les uns derrière les autres pour écrire une histoire. Son histoire. Mais il n'était pas prêt. Il répondit pas:

"Je ne sais pas... On m'a mis dans les études pour que je puisse faire travailler ma mémoire... mais j'ai l'impression que c'est pas ma place...Moi j'aurais voulu aider les autres... Surtout aider les enfants...mais pour le moment je vais essayer d'avoir mon diplôme. Ça pourra toujours me servir..."

_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Mer 30 Aoû - 15:39



Son coeur se brisa en milles morceaux à l’écoute de ses mots. Il crevait d’envie de tout lui raconter, de lui dire, il se sentait tellement mal. Tellement coupable de savoir une vérité qu’il ne pouvait pas partager. Ca le bouffait de l’intérieur, comme si ses entrailles se nécrosaient. C’était insupportable, il avait l’impression d’imploser. C’était ce genre de sentiments qui lui donnait envie de se faire un rail, sans parler du manque, c’était surtout ça. Il avait envie de détruire cette douleur. C’était presque urgent. Mais il ne pouvait pas, il devait se montrer fort pour une fois. Parce qu’il se sentait faible la plupart du temps. Il avait l’impression que tout le touchait. Tout l’atteignait et le marquait au fer rouge.

- Ton… Ton copain ne sait pas si tu avais une famille avant ton accident ? Demanda-t-il, en fronçant les sourcils, suspicieux.

C’était qui ce Milo ? D’ailleurs, il avait eu du mal à admettre que c’était son copain. Il se fichait que son frère soit homosexuel. Ce n’était pas ça le problème. Le problème c’était ce Milo tout simplement. Il représentait une barrière pour leur complicité naissante. Lucius n’aimait pas partager. Il n’avait jamais su le faire et il aimait se sentir exclusif avec une personne. Donc là, déjà, ça partait mal pour son copain. C’était complètement égoïste parce que le jeune homme ne se préoccupait pas de savoir si les autres avaient ou non envie de l’exclusivité avec lui. Il faisait comme bon lui semblait. Mais généralement, quand il avait le coup de foudre, toute sa tête était rempli par cette personne. Et là c’était Bart. Il l’aimait d’un amour fraternel, mais d’un amour véritable.

- Tu peux pas être quelqu’un de dangereux. T’as vraiment l’air de quelqu’un de bien, et je te vois pas découper ou séquestrer des gens dans ta cave, ajouta-t-il en souriant. Mais je comprends que ça puisse te faire peur, mais qui sait, explorer cette part d’ombre en toi peut t’amener de belles surprises… ? Lança-t-il en faisant évidemment référence à lui.

Comment pouvait-il penser qu’il était possible qu’il soit un danger pour la société ? Il avait l’air innocent, pur, pas le même genre que Lucius. Il lui parla de ses études, et cette phrase piqua sa curiosité :

- Pourquoi aider les enfants ?

Peut-être était-ce l’inconscient de Bart qui refaisait surface en le poussant vers cette voie ? Il aimait l’entendre se confier, parler avec lui, parce qu’il se sentait naturel avec Bart. Comme s’il pouvait enlever son masque à tout moment.



_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Dim 3 Sep - 22:03


Bart se trouvait bien. Il se sentait libre et plus emprisonné de ses souvenirs comme si Lucius était là pour l'apaiser. Et bizarrement, même s'il ne le connaissait pas de longtemps, Lucius lui semblait familier. Et il ne saurait pas dire pourquoi. Un sourire s'afficha sur son visage et pour la première fois, il semblait revenir à quelque chose qui lui semblait être familier. Il était lui-même. Il répondit alors:

"Non... je lui ai demandé plusieurs fois... mais il ne sait rien.. alors c'est pas grave, c'est un peu lui ma famille maintenant... je n'ai que lui... "

Bart redevenait un peu nostalgique mais très vite, il retrouva son sourire et ajouta:

"Mais si tu veux bien être mon ami, ça fera le début de ma vie sociale..."

Il avait plaisanté sur son côté vie sociale. Bien sûr qu'il avait des amis. Mais il n'était pas aussi proche qu'il pouvait être avec Lucius. Il semblait même qu'il retournait vers un âge plus adolescent, voire même enfant à ses côtés. Et c'était trop étrange pour lui. Bart se sentait bien et son inquiétude disparaissait. Mais il se posait trop de questions. Pourquoi lui? Et pas ses autres amis? Il regarda Lucius et il dit alors:

"Eh mais c'est peut être bizarre... mais j'ai l'impression qu'on se connaît depuis longtemps.. alors qu'on vient juste de se rencontrer...."

Bart sourit une nouvelle fois et à la question de Lucius, il répondit:

"Je ne sais pas, j'ai cette impression que ça me soulagerait de m'occuper d'eux... comme si... J'avais quelque chose à régler, tu comprends? Mais je ne sais pas pourquoi... et quand j'essaye de me souvenir, j'ai une énorme migraine et je peux plus rien faire de la journée. "

_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Lun 4 Sep - 10:21



Lucius serra les dents à l’entente de ses mots. Sa seule famille, son copain ? Il fulminait à l’intérieur. Il avait l’impression qu’il pouvait se décrocher la mâchoire tellement elle était sous pression. « Calme toi, Lucius, il ne doit pas encore savoir » se répétait-il sans cesse pour apaiser ce feu ardent qui brulait dans ses veines.

- Je trouve ça quand même bizarre qu’il n’essaie pas plus de t’aider à recouvrer la mémoire… répondit-il impulsivement. T’as forcément quelqu’un d’autre, je veux dire, quelqu’un doit bien te chercher, et te trouvera un jour.

Cette phrase était sortie un peu plus brutalement qu’elle n’aurait dû l’être. Mais c’était un centième de ce qu’il avait réellement voulu dire. Il avait donc essayé de se rattraper en ajoutant qu’il y avait forcément quelqu’un qui le cherchait, en l’occurrence, Lucius qui l’avait retrouvé sain et sauf. Son monde rayonna d’un seul coup lorsque Bart lui demanda d’être son ami. Il trouvait cela touchant. On aurait dit un petit enfant timide et innocent qui cherchait à être aimé. Lucius ne put s’empêcher de sourire.

- Ca tombe bien, j’en cherchais un aussi ! lança-t-il avec une pointe d’humour.

Au moins, il était pratiquement sur que son frère le lâcherait pas. Il se sentait connecté à lui comme à personne d’autre. Lucius avait pris des risques en l’approchant vivement, mais cela avait payé. Il commençait à gagner sa confiance et à entrer dans sa vie, tout ce qu’il avait voulu depuis qu’il l’avait croisé après toutes ces années. Le jeune homme avoua qu’il avait cette étrange impression qu’ils se connaissaient. Cela piqua la curiosté de Lucius qui y voyait là comme un signe, un lien invisible mais bien présent qui les unissait.

- Peut-être que c’est pas qu’une impression… on se ressemble tellement qu’on aurait pu être frères ! laissa-t-il planer le doute.

Il se rattrapa suite à ça en ajoutant :

- Après, pas mal de gens m’ont déjà vu et je traine souvent par ici. Peut-être que tu m’as déjà croisé.

Il n’allait pas aborder le fait que ses déboires lui avaient causé pas mal de notoriété. L’air de rien, c’était un mal pour un bien car son groupe commençait à être connu grâce à ça. Quand Bart admit qu’il sentait qu’il avait des choses à régler vis-à-vis de son enfance, Lucius acquiesça. Il était bien évidemment sur la bonne voie.

- Je pense que tu devrais écouter et suivre ton inconscient. Il essaie surement de te dire des choses comme : peut-être que tu avais eu des problèmes familiaux quand tu étais petit ? Peut-être même que tu as du mal le vivre, et que comme ça t’as atteint, tu essayes d’aider les autres comme toi tu aurais voulu qu’on t’aide.

Il sorti son papier de sa poche et lui tendit :

- Tu peux lire, c’est un peu près ce que j’ai pu vivre avec mon frère à travers ces paroles.

Il espérait que cela pouvait l’aider à faire le point dans son esprit. A mettre un peu plus de lumière sur ses souvenirs.



_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Mar 5 Sep - 9:48


Bart regarda fixement le garçon en face de lui. Une phrase venait d'attirer son attention. Mais il ne montra rien. Il prit le papier et il se mit à le lire. L'histoire était triste et le ramena à ses propres cauchemars. Et ce prénom. Cette phrase qu'il venait de prononcer. Il rendit alors le papier à Lucius, subitement. Il ne comprenait plus rien. Rien n'avait de sens. Il s'accrocha à son bras comme s'il allait tomber. Et si son cauchemar n'en n'était pas un. Et si... Mais il ne pouvait pas admettre ça. Ce n'était pas parce que Lucius acceptait être son ami et qu'il avait une histoire triste, que Bart devait s'imposer. Et Bart était aussi perdu qu'un chiot qui découvrait la vie. Il garda le silence, tenant toujours le bras de Lucius pour ne pas tomber. Il voulait forcer sa mémoire à tout prix mais la migraine violente arriva. Cette migraine là le rendait fou. La douleur transperçait son crâne. Il aurait voulu avoir Milo à ses côtés à ce moment-là mais non, il n'était pas là et Bart ne se sentait plus la force de l'appeler. A la vue d'un banc proche, Bart lâcha Lucius et il alla s'asseoir. Pourquoi tout ça le mettait dans cet état-là?

Bart devait lutter contre ce qu'il savait, allait venir. Mais il ne pouvait pas. Il était le prisonnier de ses cauchemars, de ses souvenirs perdus. Il préféra fermer les yeux, il avait l'impression que la lumière du jour l'aveuglait. et inconsciemment il cherchait le contact de Lucius. Oh oui, il avait besoin de lui. Peut être qu'il arriverait à l'apaiser. Peut être qu'il était un magicien qui stopperait ses migraines et son impression de se dérober dans le sol. Il tendit la main et tomba sur un contact chaleureux. Lucius? Il l'espérait. Il ouvrit les yeux et il le fixa. Que pouvait-il lui dire? Désolé, j'ai eu une crise, j'en fais tous les jours et c'est passager? Non, il le prendrait sûrement pour un fou. Il dit enfin, d'un ton doux et fatigué à la fois:

"Je suis désolé....Ton histoire m'a touché...."

Là, il passait vraiment pour un fou. Et soudain, parce qu'il revivait son cauchemar ou il criait le nom de Lucius avant même de l'avoir connu, il murmura:

"Lucius..."

Son esprit s'égarait vers le vide de ses souvenirs perdus. Il se reprit alors et dit:

"Je fais des cauchemars récurrent.... et parfois même la journée.... comme maintenant.... "

_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Jeu 7 Sep - 10:06

Lucius avait espéré une réaction, mais celle de Bart était violente. Il était en proie à une douleur sourde, comme s’il se débattait contre de violents maux de têtes. Il peinait à tenir debout, et s’accrocha au bras de Lucius.

- Bart, qu’est-ce qu’il se passe ?? demanda-t-il, paniqué.

Il l’avait appelé par son surnom, en même temps, il n’avait pas forcément réfléchi avant de réagir. Sa douleur le touchait, comme si il arrivait à savoir précisément l’intensité du mal qui le rongeait, sans devoir le vivre. Son cœur loupa un battement et entra en arythmie pour la première fois de la journée. Généralement, son palpitant aurait déjà vrillé cinq fois vu l’heure de la journée, mais depuis qu’il avait retrouvé son frère, c’était comme si les fibres musculaires s’étaient régénérées. Jusqu’à cet instant où il sentait la peur prendre part dans son organisme. Il passait une main dans son dos, l’aidant à rester debout, puis en voyant que ce n’était pas possible, le conduisit à un banc le plus proche afin qu’il s’assoie. Il prit place à côté de lui, une main sur son épaule, toujours aussi inquiet. Il pressa amicalement son épaule, et la caressa doucement, essayant de le rassurer et en espérant vainement faire disparaître sa douleur. Il ne pouvait rien faire d’autre, et avait même sorti son portable, prêt à appeler les urgences, quand son frère avoua non sans mal, que son histoire l’avait touché. Désarçonné, Lucius le laissa admettre qu’il faisait régulièrement des cauchemars, même éveillé.

- Tu es suivi pour ça ? Tu veux qu’on aille à l’hôpital ? Je peux pas te laisser dans cet état… répondit-il toujours paniqué. Je suis désolé, c’était pas censé te toucher autant ! Ajouta-t-il en culpabilisant.

Lucius passait son temps à culpabiliser pour tout et n’importe quoi quand la mauvaise partie de son être était partie faire un tour. Il passait son temps à croire qu’il faisait constamment du mal autour de lui, que tout était toujours de sa faute, même quand ça ne l’était pas. Et là, ça arrivait à son frère ou la personne la plus importante pour lui. Dans la panique, il n’avait même pas écouté les mots de Bart, et pourtant ils avaient été intéressants. Il s’arrêta net, et le regarda, interrogatif, même si l’inquiétude était toujours présente.

- Quel genre de cauchemars tu fais ?

Parce que Lucius aussi était dévoré par les mauvais rêves. De lui avec Bart.


_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Ven 8 Sep - 1:07


Il respira profondément comme lui avait apprit Milo, il allait pouvoir reprendre contact avec la réalité. Il était sûr qu'il pourrait y arriver. La voix de Lucius était moins lointaine. Elle se rapprochait de lui. Bart ouvrit les yeux qu'il avait fermé un instant. Il avait fait paniquer Lucius, bien joué Bart! Il parlait d’hôpital mais Bart secoua la tête. C'était à lui seul, d'essayer de recoller les morceaux du puzzle. Après avoir inspiré plein de fois, Bart reprit ses esprit avant de répondre d'une voix fatiguée:

"Je suppose que c'était moi enfant... enfin j'en sais rien... je vois juste une main qui s'éloigne de cet enfant et cet enfant hurle un nom... Il a peur.. "

Comme Bart en cet instant. Il s'était confié à Lucius qui allait sûrement le prendre pour un taré. Peut être qu'il allait fuir. Peut être qu'il devrait lui dire la suite. Et si Lucius était la clé? Il leva son regard vers lui et il murmura:

"Ce nom... ressemblait au tien... c"était le même....c'est dingue.. je dois être complètement fou... Comme je disais à mon copain, je vais finir par tout plaquer et me barrer loin... Je crois que cette ville a un pouvoir néfaste sur moi... J'ai peur de moi même, de me regarder dans le miroir... Il y a ces cicatrices sur mon corps... je sais même pas d'où ça vient.... Je commence à en avoir assez d'être une coquille vide sans âme... J'en ai assez d'être un poids pour Milo et de me sentir complètement seul... je me sens trop égoïste de penser tout ça.... alors que Milo fait tout ce qu'il peut pour m'aider...."

Et une nouvelle fois, Bart était au bord de craquer. Il était au bord de partir, ne plus jamais revenir. Fuir comme un lâche... Peut être bien qu'il était taré au final.

"Et maintenant tu dois me prendre pour un taré bon pour l'asile... t'as peut être pas tord... ça devait être ma place avant que je perde tous mes souvenirs...."

_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Dim 10 Sep - 10:33

Il avait peur pour Bart. Ses attaques avaient l’air violentes. Peut-être autant que les siennes, mais le voir dans cet état le rendait paniqué, au bout du rouleau. Il pouvait complètement sentir sa douleur, comme s’il arrivait à la vivre. C’était un sentiment étrange, assez déconcertant. Lucius avait l’habitude de ressentir les choses, mais pas à une telle puissance. Là, cette douleur le percutait de part en part. Il l’écouta parler de ses cauchemars, où il se voyait en scène quand il était enfant. Quand il ajouta que le prénom de son frère jumeau revenait souvent dans ses rêves, le cœur de Lucius fit un bond, comme s’il allait s’éjecter hors de sa poitrine. Alors, il ne lui était pas connu. Une part de Bart devait surement connaître son frère. Il se confia, et avoua qu’il en avait marre d’être un poids pour son petit-ami, qu’il était lasse d’être un inconnu pour lui-même et qu’il avait… des marques sur le corps ?

Il continua en en admettant qu’il était fou, et que Lucius devait le prendre comme tel. Lucius passa une main dans dos de manière amicale et rassurante.

- T’es pas fou, Bart. Loin de là. Je crois que je te connais assez maintenant pour te le dire. T’es juste paumé. En même temps, tu as aucun souvenir. Ca a rien avoir avec de la folie ça, c’est pas ta faute et tu n’as pas à t’en vouloir pour ça. Je te lâcherai pas, moi non plus, le rassura-t-il.

Il se rendait compte que ces mots étaient sans doute trop expressifs pour être abordés de cette manière avec quelqu’un qu’il n’était censé connaître que depuis dix minutes. Mais ce n’était pas le plus important.

- Tu as dit que tu avais des marques sur le corps… ? Quel genre de marque… ? demanda-t-il, inquiet.

Lucius aussi avait des cicatrices sur le corps et sur le cœur. A force de se faire battre, ou bruler à coup de mégot de cigarettes, sa peau était balafrée à certains endroits.

- Tu sais, moi aussi je fais des cauchemars… Je vois mon frère, se faire attraper par des mains, et je le vois crier mon prénom en même temps que moi. Je vois ses larmes sur ses joues, la peur dans son regard, et moi qui reste impuissant… avoua-t-il, le regard vide, perdu dans ses pensées.


_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Dim 10 Sep - 22:51


Bart fixa Lucius, reparler de son cauchemar le rendait fébrile et anxieux. Il ne comprenait pas, Bart. Non il ne comprenait plus. Et ces marques sur son corps et ce vide. Il devenait fou. Le jeune homme regarda le sol, attiré par sa neutralité. Il n'était pas bien. Il était étrange. Pourtant Lucius lui dit alors qu'il n'allait pas le lâcher et il se sentit rassuré. Encore plus qu'avant. ll regarda de nouveau Lucius et il répondit:

"Si je suis fou.... ça me rend malade ... tu ne peux pas comprendre... ce sentiment de vide, ce sentiment que je suis dans un cauchemar.... car oui je suis dans un cauchemar.... permanent..."

Bart frissonna et il fixa alors en face de lui avant de lever son tee shirt pour lui montrer ses nombreuses cicatrices. Puis il dit:

"Tu as vu? Tu comprend pourquoi je ne peux pas me regarder dans une putain de glace? Je ne sais pas d'où ça vient et ça m'énerve... je suis en train de péter un câble et j'ai envie de tout envoyer paître... j'ai plus envie de me battre... "

Il leva alors son regard et il poussa ses cheveux sur le côté pour lui montrer cette cicatrice là, celle qu'il cachait , honteux.

"Celle là non plus je sais pas d'où elle vient mais elle me fait mal... souvent..."

Il soupira et il écouta Lucius, d'un air triste et surpris à la fois. Lui aussi, avait des cauchemars. Il le prit dans ses bras et son contact l'apaisa une nouvelle fois.

"Ton frère? Tu as un frère? Tu t'entends bien avec lui? Tu as de la chance ... j'aimerais tellement avoir un frère ou une soeur... enfin de la famille... "


_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Mar 12 Sep - 15:31

Quand Bart parla du vide, Lucius ne pouvait que bien comprendre. Il ressentait ce sentiment constamment, comme s’il avait des trous à la place de ses organes. Il se sentait souvent mort à l’intérieur. Et c’était pire quand il passait de cet état à une avalanche d’émotions qui le terrassait de toute part. Il n’y avait jamais de juste milieu.

- Je pense que je peux comprendre. Tu as l’impression que rien ne pourra combler ce que tu as à l’intérieur parce que le trou que tu as est trop grand. T’as l’impression que toute l’affection qu’on te donne ne sert à rien parce que deux minutes plus tard, ce sentiment de vide revient et tu te sens de nouveau mal. T’as l’impression que ta vie est inutile, répondit Lucius en regardant le sol, le regard perdu.

Puis Bart leva son t shirt et lui montra ses nombreuses cicatrices. Il écarquilla les yeux. Il sentait la rage montée, puis la tristesse, puis la vengeance contre ceux qui lui avait fait ces horribles choses. Il enchaina avec sa dernière cicatrice qu’il avait sur la tête.

- Je suis désolé Bart, vraiment. J’aurais tellement voulu que tout ça se passe autrement. Tu mérites tellement d’être heureux, lança-t-il, les larmes aux yeux en pressant doucement son bras. J’ai aussi pas mal de cicatrices, tu sais, ajouta-t-il en levant ses manches pour montrer ses bras.

Il y avait pas mal de traces de brulures, notamment par de mégots de cigarettes, de coupures, qui avaient blanchis avec le temps. A première vue on aurait pu penser qu’il se les était lui-même infligé mais la vérité était tout autre.

Alors que Lucius parla de son frère, soit Bart, celui-ci le prit dans les bras et lui demanda s’il avait un frère. Le brun fronça les sourcils, perplexe. Avait-il des problèmes de mémoires à court terme ?

- Tu te souviens que je t’en ai parlé il y a deux minutes ? lança-t-il sur un ton sérieux, en le regardant droit dans les yeux.

_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Jeu 14 Sep - 13:25


Il est à bout, Bart. Peut être qu'il avait franchi les limites de sa mémoire. Peut être que plus rien n'allait en fait. Il ne savait plus rien. Comme si le néant l'enveloppait pour le protéger. Lucius le regardait, lui parlait mais Bart semblait vraiment très loin. Et la peur l'envahissait. Il ne savait pas de quoi il avait peur mais il ressentait quelque chose qui le mettait mal à l'aise. Il aurait voulu hurler et frapper un mur, comme si la rage s'installait tel un poison dans ses veines. Mais la peur prenait la place. Peur qu'on le frappe, qu'on le jette à terre. Et la douleur. Tout se mélangeait, rendant Bart pas très bien. Il faisait peut être peur à voir. Mais Bart avait peur de lui même. Et dans un ultime effort, il reprit la main de Lucius. Encore une fois, il était son sauveur. C'était instinctif chez Bart désormais. Il avait besoin de Lucius mais il ne savait pas pourquoi. Pourquoi s'attacher à un inconnu. Pourquoi plus s'attacher à cet inconnu qu'à Milo, son petit ami depuis 4 ans? Pourquoi il ressentait le besoin d'avoir Lucius à ses côtés alors qu'il commençait à rejeter Milo et à vouloir partir? C'était trop de questions pour Bart. Trop de choses qui allait le rendre fou. A commencer par ce vide. Le vide qui le prenait et l'étranglait à la gorge, pour mieux l'étouffer. Il ne voulait pas réagir devant Lucius pour ne pas le faire fuir, alors il tenta de puiser dans ses dernières forces pour garder un visage neutre. Et il répondit:

"Des fois j'ai des absences.... comme là... ma tête me joue des tours... et je ..."

Mais il s'interrompit. Le regard plongé dans celui de Lucius. Il aurait voulu lui parler mais les mots ne venaient plus alors il lui fit comprendre par son simple regard qu'il était au bord de tout lâcher. Il voulait arrêter tous les efforts pour tenter de se souvenir. Il n'avait plus rien pour se raccrocher. Et Milo.... Plus il avançait, plus il avait envie de fuir. Fuir son propre petit ami. Quelle idée.... Mais il était à bout. Et Bart se mélangeaient dans ses ressentis et ses sentiments.

"J'en ai assez ... Je vais tout abandonner... et partir ...."

_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 97
ARRIVE(E) LE : 26/08/2017
POINTS : 230

MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Sam 16 Sep - 17:34

Lucius aussi avait des absences. Mais lui c’était due à la dissociation qui faisait partie de son trouble psychologique. Il arrivait à s’isoler, un temps, et devenir une tout autre personne. Il devenait apathique, prétentieux, arrogant, méchant, et égoïste. Plus rien d’autre ne comptait à part lui. C’était dans ces moments là où il devenait dangereux pour lui-même. Où il se mettait à dos tout le monde, surtout ses proches car il devenait violent, une vraie tempête, une vraie tornade qui détruisait tout sur son passage. Ses mots causaient des maux. Il le savait, et les utilisait en connaissance de cause pour ravager les cœurs des autres, pensant que ça soulagerait le sien. Mais quand il revenait, il se sentait fatigué, et horrible. La culpabilité amenée par la dissociation était difficilement gérable. Alors il pensait souvent à mettre fin à ses jours. Il n’avait pas eu de traumatisme crânien comme Bart, donc c’était encore autre chose. Lucius n’avait pas de perte de mémoire, mais une perte d’identité.

Bart le regarda, et Lucius comprit avant qu’il n’ajoute quoique ce soit où il voulait en venir. Il voulait partir loin de ce fléau, pensant qu’il n’était bon pour personne et que sa présence auprès des siens étaient inutiles puisqu’il souffrait d’amnésie. Lucius comprenait sa peine et sa douleur. Il pouvait imaginer le calvaire que c’était de devoir faire semblant pour faire plaisir à ses proches. Mais il ne pouvait approuver cette décision. C’était sa moitié, quand même. Il ne pouvait pas partir maintenant que Lucius l’avait retrouvé.

- Partir ne te rendra pas ta mémoire, Bart. Faut que tu t’accroches, que tu restes fort. Tu en es capable. Puis, t’es pas tout seul, je t’aiderai moi. Sans parler du tort que tu causerais autour de toi, tu en causerais à toi-même et tu perdras le peu de repères que tu as ici… le persuada-t-il.

Il aurait bien voulu lui dire « j’aimerai que tu restes pour moi, parce que jamais je voudrai te voir partir », mais c’était surement trop brutal, trop intimiste pour la durée de leur relation qui se comptait en minutes. Pourtant, c’était exactement ce qu’il pensait.

_________________
I'M BENT
I'M NOT BROKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.

RAGOTS : 467
ARRIVE(E) LE : 13/08/2017
POINTS : 147


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   Lun 18 Sep - 0:44


Bart releva le regard et fixa Lucius. Il fronça légèrement les sourcils comme s'il essayait de réfléchir. Mais il réfléchissait trop. Peut être que ce n'était pas une si bonne idée que ça, finalement. Peut être que Lucius avait raison. Peut être qu'il ne devait pas fuir. Encore des questions sans réponses. Et ça tournait encore autour de la même chose. Encore autour de lui. Bart commençait à sentir que son courage le lâchait et il perdait espoir. Même Lucius n'arrivait plus à le tenir en haut, malgré ses mots encourageants. Il soupira et dit:

"Je n'ai plus le choix.... je veux savoir la vérité sur moi.... personne ne peut comprendre ce que ça fait.... de ne rien savoir... de ne plus savoir qui l'on est.... je me sens si seul... prisonnier d'un monde irréel... Bien sûr que j'ai Milo mais ce n'est pas pareil... j'aimerais savoir des choses sur moi... là je suis incapable de dire si j'aime le rouge ou le bleu... je m'invente un semblant de vie...."

Bart sonnait désespéré. Ou plutôt découragé. Il était découragé de vivre dans un mensonge. Découragé de sentir seul face au plus gros obstacle de sa vie, ses souvenirs perdus. Il baissa le regard. Jamais il ne s'était confié autant à quelqu'un, surtout quelqu'un qui était inconnu, encore quelques minutes plus tôt. Alors pris d'une soudaine idée, il reprit:

"Dis tu veux bien m'aider? Je dois retrouver ma famille... mes souvenirs... ma vie d'avant.... Je veux être le vrai moi.... pas ce Bart qui semble si faux... ça se trouve, Bart n'est même pas mon vrai prénom...."
[/quote]

_________________

unsecure child
J'avais l'impression que, en perdant la personne avec qui je partageais mes souvenirs, j'avais perdu les souvenirs eux mêmes, comme si les choses qu'on avait faites ensemble étaient devenues moins réelles, moins importantes qu'elles ne l'étaient encore quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fix you. (Bart)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fix you. (Bart)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» John Bart.Récits
» Le Bart..ABAC !
» Private Soldiers - par P'tit Mouk
» draft M11 - roanne mercredi 4 aout // draft terres natales date à determiner
» [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 04. oro valley miss you. :: hupfeld east side :: Oro Valley high school-