AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
parviendras-tu à remplir ta to-do list ? viens essayer !
intrigue : concours de tee-shirt mouillé au festival palazza

Partagez | 
 

 sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)   Lun 28 Aoû - 16:05

Tu as trompé ta femme. Tu n’arrives pas à y croire. Tu as toujours méprisé les mecs qui faisaient ça… Et voilà que tu es l’un deux, un putain d’égoïste. Tu t’en veux. Tu t’en veux tellement que t’as déjà tout avoué à ta femme. Elle t’a insulté, maudit. Elle te déteste maintenant, tu n’en doutes pas, et le poids de la culpabilité se fait plus lourd encore. Tu n’aurais pas du. Votre relation n’était déjà pas au beau fixe… Tu as probablement scellé le destin de cette dernière. Ça sent la fin. C’est triste parce qu’il y a une enfant entre vous deux… mais plus d’amour, tu en es presque certain. Bien que tu sois encore confus à ce propos, tu sais que tu n’aurais pas pu regarder une autre femme si tu avais encore été amoureux. Ce n’est pas ton genre. Quand tu aimes, tu le fais à fond. Seulement la disparation de vos sentiments amoureux ne t’excuse pas. Tu as fait du mal à la mère de ta fille, à ta femme. Tu as menti aussi, à cette fille qui te plaisait tant, cette fille à laquelle tu n’as pas su résister. Tu aurais du lui dire que tu étais marié. Elle se serait probablement enfuie en courant mais c’est ce qu’il convenait de faire. Aujourd’hui, tu ne sais pas vraiment comment te rattraper. Tu as fait trop de dégâts. Néanmoins tu sais ce qu’il convient de faire : rétablir la vérité. Ça fait quelques jours que tu cherches comment faire. Ça t’a demandé beaucoup de courage mais tu l’as fait, tu as organisé un rendez-vous avec Joy. Vous allez simplement boire un verre quelque part et tu vas tout lui raconter. Il le faut. Tu en as besoin, si ce n’est que pour ta conscience. Tu n’as pas bonne mine. Ça fait un moment que tu n’as pas vraiment dormi, ni même mangé. Tu es installé dans le bar où tu as demandé à Joy de te rejoindre et tu as l’air pensif. A cette heure-là, l’endroit est plutôt tranquille. Les minutes se font longues. Tu étais en avance il faut dire, trop pressé de quitter le domicile familial qui n’est devenu que torture pour toi. Enfin, elle rentre dans le bar. Joy est là. Ton cœur se serre alors que tu croises son regard. Elle te plait. C’est indéniable. Elle te plait vraiment beaucoup. Tu as joué au con et c’est bien dommage parce qu’en ressortant d’ici, Joy ne verra qu’en toi un bel enfoiré. Tu te lèves, lui fais un petit signe de la main pour qu’elle te repère. Elle se dirige vers toi, tu inspires profondément. « Eh, salut ! » que tu dis en essayant de montrer de l’entrain. En vain. Tu as envie de tenter quelque chose, une accolade peut-être ? Tu te rends compte que c’est inapproprié et te rassois à ta place. « Tu vas bien ? » Eh oui, tu ne vas pas simplement tout lui déballer aussi sec. Ce serait trop brutal. D’ailleurs, il faut que tu réfléchisses par où tu vas commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)   Lun 28 Aoû - 21:32

De toute ta vie adulte, tu as toujours été méfiante, surtout avec les hommes. Habituée aux déceptions, tu as toujours montré aux hommes uniquement ce que tu voulais bien leur faire voir. C’est plutôt compréhensible, t’en as connu de gros crétins qui t’ont fait pleurer. C’est normal qu’avec le temps t’ai appris à parer les coups et à te barrer quand il était encore temps. Avec Daniel, t’as l’impression que c’est différent. Tu n’as plus besoin de « faire semblant ». T’as l’impression que tu peux être toi-même. Il est plus vieux que toi, c’est certainement ça qui te rassure. Le regard qu’il pose sur les choses te plait mais surtout le regard qu’il pose sur toi mais ça tu ne l’avoues pas encore. Cette impression d’être spéciale ne te quitte jamais quand tu es avec lui. Après tu te fais peut-être des idées, mais tu te dis qu’avec le temps tes sentiments pourraient évoluer dans quelque chose de plus fort si lui le désirait aussi. A vingt-sept ans tu commences à penser à tout ça. Fonder une famille. Te marier. Tu te dis que ce n’est pas quelque chose d’impossible et tu commences même y croire. Pourtant tu partais de loin. Les déceptions à une époque t’avais l’impression de les cumuler. Toutes les embrouilles et coups foireux étaient pour toi. Pas étonnant qu’avec le temps tu te sois construite cette carapace avec les hommes. Aujourd’hui tu décides de faire confiance à la vie et à Dan aussi. Vous avez passé votre première nuit ensemble. Rien que d’y penser t’en as des papillons dans le ventre. Ça fait longtemps que tu n’as pas ressenti ça pour quelqu’un et d’un côté ça te fait peur. Des tonnes de questions te viennent en tête. Est-ce qu’il ressent pareil que toi ? Ou alors tu n’étais que son plan d’un soir ? Aucune idée. Peut-être que tu vas avoir tes réponses aujourd’hui. Tu sors de chez le coiffeur quand tu reçois l’invitation de Daniel à boire un verre. D’un côté ça tombe bien, physiquement tu te sens au top et tu as vraiment envie de le revoir. De l’autre, tu as l’impression que quelque chose de mauvais se trame. Seulement ta volonté à positiver l’emporte et tu décides d’accepter cette invitation. Tu passes chez toi pour te changer et attrapes tes clés de voiture pour te diriger vers le pub où Daniel t’attend. T’as un peu traîné, tu veux te faire désirer ! Qui sait sur quoi ce petit tête à tête va déboucher ? penses-tu malicieusement. Tu entres dans le pub et tourne la tête à la recherche de ton « ami ». Tu l’aperçois qui te fait signe. Un sourire dont toi seule a la secret se dessine sur ton visage. Tu te diriges vers lui et t’apprêtes à l’enlacer mais il n’en fait rien. Il s’assoie et te laisse debout l’air un peu hébété. Tu hoches les épaules et t’assoies à ton tour. « Je vais bien merci et toi ? Tu m’as l’air un peu… tendu ? » demandes-tu au bel homme en faisant signe au serveur pour qu’il vienne prendre notre commande. Tu le salues et commande un cocktail à base de papaye. C’est peut-être un peu cliché mais tu adores ça. « Et toi Dan qu’est-ce que tu prends ? » demandes-tu en l’encourageant avec un autre sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)   Lun 4 Sep - 14:28

Tu n’es pas fier. Encore moins depuis que Joy est en face de toi. Elle te plait. Tu essayes d’éviter son regard tant c’est évident que tes yeux doivent crier à quel point tu la trouves ravissante, et ce malgré ton malaise actuel. C’est marrant mais avec des années de mariage, tu avais oublié comment ça marchait. Quelqu’un vous plait, il faut l’aborder, puis vient le premier baiser… Les papillons dans le ventre, les premiers émois. Tout ça, tu ne savais plus. Joy t’a électrisé avec un regard et tout t’est revenu en mémoire. Tu n’as pas pu t’arrêter, pas avant qu’il ne soit trop tard. Aujourd’hui, tu dois assumer les conséquences. C’est dur. Tu as déjà fait tellement de mal… L’idée d’avoir à en rajouter une couche avec Joy, ça te remue de l’intérieur. Seulement elle mérite elle aussi de savoir. Dans le fond, tu ne lui as pas vraiment menti. Tu as juste totalement omis le fait que tu étais marié, ça t’a valu un aller-retour éclair aux toilettes où tu as retiré ta bague. Si tu l’avais laissé, elle aurait fini par la voir et par demander… Et tu n’aurais eu aucune chance. Est-ce que c’est souhaitable ? Sûrement. Il t’a fallu ça néanmoins pour te rendre que ça ne va plus bien avec ta femme. Aurais-tu ouvert les yeux autrement ? Encore aujourd’hui, tu serais prêt à rester avec elle pour le bien de votre fille. C’est lâche, complétement nul… Mais si elle est d’accord, tu le seras également. Et dans l’espoir qu’elle fasse ce pas vers toi, tu dois mettre un terme à cette relation naissante avec Joy, faire une croix sur elle alors que tu n’en as aucune envie. Elle comprend rapidement que quelque chose ne va pas. Si tu es tendu ? Carrément et tu aurais du mal à le cacher. Ce n’est pas faute d’essayer. « C’est compliqué. » que tu lâches dans un rire nerveux. C’est le cas de le dire ! Tu attardes timidement ton regard sur la jeune femme. Elle ne se doute encore de rien, forcément. Tu as peur de voir cette radieuse expression se transformer en colère tout à l’heure. Peut-être même du dégout ? Ce serait compréhensible et tu dois y attendre. Elle appelle un serveur et commande. Tu fais de même en remerciant le jeune homme qui vous sert. Tu te racles la gorge. Tu dois parler mais tu n’en as aucune envie. Tu sais pourtant que tu ne peux pas torturer Joy plus longtemps en maintenant le suspens. Tu rassembles ton courage et dans un soupir, tu commences : « Il y a quelque chose que je ne t’ai pas dit alors que j’aurais du… Quelque chose d’important. » Tu ne sais pas comment dire ça alors tu finis par te dire que le mieux, c’est de dire les choses le plus simplement possible. « Je suis marié. » Rapide et brutal. Tu ne te justifies pas. Pas encore en tout cas. Tu attends de voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)   Lun 4 Sep - 20:30

La tension est palpable entre vous et tu n’es pas encore en mesure de dire pourquoi. Tout semblait pourtant se passer à merveille entre vous. Cette nuit passée ensemble semblait vous avoir comblée l’un et l’autre. Tu t’étais même permise le luxe de te blottir dans ses bras au petit matin ce que tu ne faisais jamais quand tu passais la nuit avec un homme. Tu te l’étais toujours interdit. Il avait déclenché en toi un déclic. Pour toi, il pouvait être le bon. Seulement tout ne semblait pas si rose en réalité. Une fois assise en face de l’homme avec qui tu as passé l’une des meilleures nuits de ta vie tu commences à stresser. Ton assurance se dissipe peu à peu derrière un sourire que tu veux réconfortant autant pour lui que pour toi. Tu l’encourages à te parler mais tu déchantes vite quand il prononce ses premiers mots. Ils sont timides mais bien résonnent un temps dans ton esprit. « C’est compliqué. » C’est compliqué. Mais quoi ? Tu fronces les sourcils. Ta main vient tendrement à la rencontre de la sienne et s’y dépose tranquillement. « Tu peux me faire confiance. » dis-tu en lui souriant. Ce sourire, tu peines à le garder. Daniel te semble à des kilomètres de toi. Tu comprends que quelque chose ne va pas mais tout ce que tu peux faire c’est attendre. Le serveur arrive avec vos deux boissons. Tu le remercies et reporte ton attention sur un Daniel qui n’a toujours pas prononcé à mot. Tu passes nerveusement ta main libre dans tes cheveux en t’apprêtes à recevoir un coup virtuel d’une violence sans nom dans l’estomac.  « Il y a quelque chose que je ne t’ai pas dit alors que j’aurais dû… Quelque chose d’important. » Une multitude de choses te passe alors par la tête. Il ne se voit tout simplement pas faire un bout de chemin avec toi ? Mais pourtant la nuit que vous avez passée était magique. Il a tué quelqu’un ? Certainement pas, pas Daniel. Il a fait de la prison. Peut-être. Il est mourant. Ne sois pas stupide Joy. Il s’apprête à partir pendant deux ans à Madagascar pour élever des insectes ? Qui sait ? « Je suis marié. » Il est marié… Ton sang ne fait qu’un tour et tu enlèves brusquement ta main de la sienne. Tu es devenue sans le savoir la maitresse d’un homme marié. Toi qui t’es toujours promise de ne jamais céder à la tentation si la personne avec qui tu souhaitais être était engagée avec quelqu’un d’autre. T’as toujours été si droite que cette révélation te donne l’impression d’être sale. Il t’a souillé avec des mains qui te semblaient pourtant si douces et attentionnées. Au-delà de ça, l’homme pour qui tu te voyais ressentir des sentiments sincères s’était joué de toi et t’avais menti. Tu ne sais pas quelle émotion te submerge le plus à cet instant. Le dégout. La colère. La tristesse. Tu sens même les larmes te monter aux yeux mais tu les refoules. Tu ne vas certainement pas pleurer devant un sale type dans son genre. Même si au fond, t’as le cœur brisé. « Tu t’es bien servie de moi alors… » parviens-tu à souffler calmement. « C’était quoi le but au juste ? Me sauter un bon coup et retourner voir ta petite femme aimante pour garder ta couverture de mari parfait ? Tu me donnes envie de vomir. » craches-tu. Tu n’avais jamais été aussi crue mais ton égo et tes sentiments sont blessés et c’est profond. Tu n’arrives même plus à le regarder dans les yeux et tournes tes yeux vers la porte d’entrée. Tu ne veux qu’une chose, fuir ce cauchemar et oublier ce qui vient de se passer. Seulement tu veux des réponses et tu ne partiras pas avant de lui faire regretter ce qu’il a osé te faire.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)   Mar 5 Sep - 10:52

Tu peux lui faire confiance. C’est ce qu’elle te dit. Tu n’en doutes pas. Elle vient lover sa main dans la tienne. Tu frisonnes et, par correction, tu penses à rompre cette étreinte mais tu n’y parviens pas. C’est sûrement la dernière. Tu en profites alors. Tes doigts viennent doucement caresser la paume de sa main, tu esquisses même un léger sourire en comparant vos deux peaux. Sa peau est si joliment halée, la tienne paraît bien blanche à côté. C’est joli. Le contraste te plait, ça se marie bien. Tu en oublies presque pourquoi tu es là. Le sérieux de la situation te rattrape bien vite et tu fais ta grande révélation à Joy. Sitôt les mots prononcés, elle retire sa main de la tienne. La douleur est déjà vive, tu sens un trou se former dans ta poitrine. C’est bien plus douloureux que ce que tu imaginais. Tu vois un mélange explosif de dégoût, de colère et même de tristesse dans ses yeux. Ça te tue. Tu as vu la même chose dans les yeux de ta femme il y a quelques jours. Elles te détestent. « Non, je… » que tu commences sans trouver le temps de continuer puisque Joy enchaine. Elle exprime sa colère et le trou dans ta poitrine s’agrandit. Tu lui donnes envie de vomir. Et elle a raison. En apparences, tu as tout du parfait connard. A moins que tu n’en sois vraiment un ? Tu ne sais même plus à cet instant. Toi aussi, tu viens à te mépriser. Tu te dégoutes. Au moins autant que tu dégoutes Joy… Peut-être même plus. « Non, ce n’est pas ça… » Tu bafouilles, ton cerveau bouillonne. Comment rassembler les bons mots pour expliquer la situation ? Tu sens qu’elle a envie de partir et tu sais que si elle le faisait, tu ne la retiendrais pas. Pourquoi faire ? Elle est libre de le faire, elle est libre de te détester même si ça te fait du mal. « Ça ne va plus très bien avec ma femme. » Tu chuchotes presque, tu es gêné. Tu sais qu’elle va te juger quoi que tu dises et bien que tu le comprennes, ça ne te rend pas les aveux plus faciles. « Je ne l’en blâme pas et ça n’excuse rien mais ça fait longtemps que… » Longtemps que tu t’allonges de ton côté du lit sans qu’il ne se passe quoi que ce soit avec ta femme. Seulement tu ne peux pas dire ça. Ce n’est pas correct. Ni pour Joy, ni pour ta femme. Alors tu te ravises : « Plus rien. » Et tu ne mens pas. Plus de tendresse, plus de marque d’affection. Vous êtes complices, vous vous entendez bien, c’est certain. Mais ça s’arrête là. « Je ne l’ai jamais trompé avant toi. C’est sûrement dur à croire mais ce n’est pas quelque chose que je fais… Normalement. » C’est puant. Tu t’en veux de ne pas savoir mieux t’expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)   Mar 5 Sep - 17:10

Cette révélation t’a évidemment fait mal mais tu ne t’attendais pas à ce que cette douleur soit si intense. Tu le détestes. Tu ne veux pas le détester mais c’est malheureusement ce que tu es en train de faire. Il t’a blessé alors que tu le pensais incapable de faire du mal à une mouche. Il était si doux, si attentionné, si parfait. T’aurais dû t’en douter. Que c’était trop beau pour être vrai. Des centaines d’émotions négatives viennent se mélanger pour former une grosse boule de frustration que tu n’hésites pas à lui cracher à la figure. Ton ton se veut dur et blessant. Tes paroles semblent le toucher puisqu’il semble perdre totalement ses mots face à toi. Tu ne lui donnes pas vraiment l’occasion d’en placer une pour dire vrai. Une fois ta petite tirade terminée, tu es essoufflée. Ton cœur se sert un peu plus fort à chaque inspiration et tu peines à le regarder. Tu détestes avoir à faire ça, ce n’est pas dans ta nature et surtout parce que c’est lui. Naïve comme tu es, comme tu l’as toujours été, tu as vu un lui un avenir prometteur et stable et te voilà vulgaire fille avec qui il a surement apprécié passer une nuit pour passer le temps. Tu n’arrives pas à te sortir de la tête le fait que tu n’es été qu’un objet pour lui et que tous ses regards n’étaient que manipulation et contrôle. Rien de tout ça n’était vrai alors ? Il commence à te donner le début d’une explication que tu trouves comme le reste totalement pitoyable. Il perd ses mots, les retrouve et en vient à te parler de sa femme. Compatissante ? Tu l’es. Si vous n’aviez pas eu la relation que vous entreteniez alors tu l’aurais pris dans tes bras et t'aurais compris. Seulement tu n’étais que le pansement à ses blessures et tu n’étais pas prête à accepter ça. Pas dans l’état dans lequel il t’avait mise ou après cette révélation qui te brise un peu plus le cœur à chaque seconde. Il ne couche plus avec sa femme, bien. Mais toi qu’est-ce que tu étais dans cette histoire ? Une vulgaire fille qui passait par là et qui a été assez stupide pour tomber dans les bras du premier inconnu. Ce n’est pas toi et tu le sais mais tu l’es devenue sans le vouloir. « Alors j’ai eu la chance d’être le numéro gagnant. Tu m’en vois vraiment flattée. Contente d’être parvenue à combler ta frustration sexuelle. » te mets-tu à dire en riant nerveusement. Tes nerfs commencent vraiment à lâcher. Tu amènes ton verre à tes lèvres et en bois quelques gorgées. Tu veux jouer au roc, ne montrer aucune émotion mais ça te touche trop. Tu toussotes en avalant une des gorgées de travers. Tu reposes ton verre et recaptes le regard de Daniel. Tes yeux n’ont plus du tout la tendresse qu’ils exprimaient quelques minutes auparavant. Ils ne sont plus que noirceur et déception. Tu reprends finalement toujours à la recherche de réponses. « Qu’est-ce que j’ai été pour toi ? Pour une fois sois-honnête. » souffles-tu en baissant les yeux ne parvenant pas à soutenir le regard de l’homme qui venait de te faire souffrir le martyre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)   Mer 6 Sep - 10:01

Tu n’aimes pas ce que tu fais. Tu n’aimes pas ce que tu as fait non plus. C’est méprisable. Tu as tout foutu en l’air et tu n’as eu besoin de personne pour ça. Tu espères encore que ta femme te pardonne mais elle ne t’a plus adressé la parole depuis des jours. Tu redoutes le pire. Seulement tu dois te montrer patient et continuer d’espérer. Il le faut. Pour ta fille. Tu veux qu’elle connaisse un foyer normal et respectable. Si c’est encore possible, tu prendras. Tu es prêt à tous les sacrifices, notamment celle de ta vie amoureuse. Si tu restes avec ta femme, c’est ce qui arrivera. Il y a plein de choses dans ta vie dont tu devrais te passer. En serai-tu capable ? Pour le moment, on a toutes les raisons d’en douter. La preuve est là : pour ces raisons, tu as trompé ta femme. Pourquoi est-ce que tu ne recommencerais pas ? Tu ne sais pas, tu ne sais plus. Tes pensées s’embrument. Tes sentiments prennent peu à peu le dessus. Tu as honte. Ça ne t’arrive pas souvent dans ta vie mais là, tout de suite, devant Joy, tu éprouves de la honte. Tu soupires quand elle parle de frustration sexuelle. Evidemment, il y a de ça. Mais pas que. Tu n’aurais pas fait si ce n’était qu’une histoire de fesses, Joy te plait vraiment. Mais comment lui donner tort ? Tu as du mal à trouver des arguments, pas des valables en tout cas. Tu te sens totalement démunie face à la colère de la jolie brune. De toute façon, quoi que tu dises, tu sais que tu ne seras pas excusé. Elle t’en voudra de toute façon, tu ne peux pas le changer. Elle semble vouloir des explications. Tu comprends. C’est évident. Elle a l’impression que tu l’as utilisé. Tu secoues la tête, à court de mots pour l’instant. Non, tu ne sais pas quoi dire. Tout ce que tu peux faire, c’est nier les accusations qu’elle te fait. Joy est lancée, elle continue. Elle veut savoir ce qu’elle est pour toi, elle te demande d’être honnête. Un rire nerveux s’échappe de tes lèvres. Le problème, c’est que t’es honnête… Mais plus crédible. « Tu m’as plu… A la minute même où j’ai posé les yeux sur toi. Pas que physiquement… Tout me plait chez toi. » T’es sincère. Est-elle seulement capable de le voir ? Tu n’en es pas sûr. Logique. A sa place, tu penserais aussi que tu racontes des conneries. « J’ai pas pu me faire une raison, il fallait que je te parle au moins. D’abord il n’a été question que de t’aborder… Mais après… » Tu hausses les épaules. « Après, c’était trop tard. J’étais à fond, je pouvais plus m’arrêter. » Le silence revient. Tu attends la prochaine claque verbale qu’elle te mettra.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

sorry seems to be the hardest word + flashback (joy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Remand sur un Flashback
» Caractères sous Word
» [Flashback] Mêlés dans le Deuil
» Imprimer en format A2
» [Fan-Fictions] Comment bien écrire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 04. oro valley miss you. :: madison hill :: the Austins.-