AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
parviendras-tu à remplir ta to-do list ? viens essayer !
intrigue : concours de tee-shirt mouillé au festival palazza

Partagez | 
 

 (charlie) chapeau melon et bottes de cuir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
fondatrice ☇ white lips, pale face, breathing in snowflakes.

RAGOTS : 155
ARRIVE(E) LE : 12/08/2017
POINTS : 151


Ce dont tu rêves.
CONTACTS:
MessageSujet: (charlie) chapeau melon et bottes de cuir.   Ven 8 Sep - 21:36

chapeau melon & bottes de cuir
“ft charlie, l'espionnée :coeur:
Pandore, elle ne vient plus à l'université. Elle en est sortie il y a un an, travaille dorénavant comme reporter, exerce au quotidien ce a quoi elle est vouée, ce pourquoi elle est née. Douée d'une capacité d'investigation qu'elle a travaillé tout au long de ses études - avant, d'ailleurs, fouinant dans la chambre de ses parents et y devinant l'infidélité de sa mère bien avant son père -, Pandore a toujours eu cette efficacité rapide et discrète, ombre flirtant sur les secrets. Il n'en fallait pas plus pour que, après avoir entraperçue une jolie - et, au demeurant - très jeune brune dans les bras de Soren, elle se décide à l'action. Chat secret tapi dans l'oubli, elle a décidé de bondir et d'agir. Alors la voilà, la poupée, sondant les couloirs de l'université, à l'affût de la cible au sourire ravageur. Elle bouge, marche, attend, fais les cent pas, elle connaît les allées et venues des étudiants pour avoir été parmi eux avant. Elle connaît la salle, elle connaît l'amphi, elle connaît la voix de madame Mercy et ses humiliations ad nominem, elle est le savoir et la connaissance palpite dans ses veines à la place de son sang. Mais il manque une carte à sa mappemonde de l'érudition. Et l'inconnu bouleverse Pandore autant qu'il la fascine - il lui donne envie de combler les trous, de boucher ces zones d'ombre desquelles se déversent bien trop de fantômes. Soren est la seule famille qu'elle ai gardé de son passé, elle estime qu'elle a bien le droit de savoir, et oublions son intimité. L'égoïsme légendaire bellamien.

La sonnerie retentit. Cri strident qui la fait grincer des dents, il sonne l'heure des révélations. Pandore a longtemps hésité : la suivre, rasant les murs, prendre le risque d'être conduite tout droit à une impasse, un appartement vide ou la côtoyer, l'approcher, la domestiquer. Apprendre de sa bouche aux lèvres pleines les révélations qu'elle aurait à faire, confidences entre amies et confiance trahie. Elle ne recule devant rien, la poupée. Elle est prête aux pires atrocités. Son métier l'y force, sa passion l'y oblige, sa volonté ne déroge pas à la règle. Il faut se faire remarquer, dans ce job de rapace, et elle doit bien admettre que la mauvaise réputation des journalistes est à moitié fondée. Peu importe, elle balaye ça d'un soupir résigné.
La tête brune sort du lot. Grande, belle, tu la jauges un instant comme tu jauges tout un chacun. Lire en elle comme en un livre ouvert, en décortiquer chaque ligne, chaque virgule, en analyser les rides et en comprendre les doubles-sens. Voir. Tout. Toujours. Elle a l'air un peu perdue, quand elle ne sourit pas, la jolie brune aux cheveux si clairs qu'ils en auraient l'air blonds sous les rayons du soleil. Elle a des yeux de chat, des yeux couleurs ciels, des yeux dans lesquels il est facile de se noyer. Elle est jeune, très jeune, elle fait sans doute plus jeune encore que ce qu'elle n'est vraiment. Lèvres pleines, nez fin, visage ovale, elle a tout d'une future collègue, jusqu'à la démarche féline. L'approcher.

Salut ! Oh, excuse-moi de te déranger, on ne se connait pas, je peux te déranger deux minutes ? “ Elle n'attend pas de réponse, Pandore, elle poursuit, mène le rythme, jette la balle et en décide chaque rebond. “ Je viens de sortir de l'école et j'ai été embauchée dans le journal d'oro valley - tu sais, le mensuel. Bref, j'ai souvent bossé en binôme à l'école, tu sais ce que c'est vu que tu connais ça au quotidien, et je t'avoue que je suis un peu perdue. J'ai demandé des recommandations à la direction de l'université, et on m'a adressé à toi - il paraît que t'as de bonnes notes, et que t'es prometteuse. Ça te dirait de m'aider sur un projet ? “ Elle a les yeux brillants, Pandore, elle n'attend toujours pas de réponse, mais elle ment éhontément. Les calomnies brûlent ses lèvres mais ne dérangent pas la froideur de marbre fichée sur son doux visage d'ange blond. “ J'aimerais qu'on puisse en discuter autour d'un café, si t'as un peu de temps. “ Elle se fait implorante. Le regard brillant de passion dressé sur la brune, elle espère un "oui" fatidique. Et puis ensuite, que le jeu commence.

_________________

“She found herself even without the solace
of being able to blame her own unhappiness
on others, a solace which is the last
deceiving philter of the desperate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(charlie) chapeau melon et bottes de cuir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moi je dis chapeau bas Monsieur ^^
» [Achat] Peau abîmée et cuir déchiré
» CharlIE :)) dans un beau pull rouge tricoté par Nadine :) Page 2 et 3 :)
» [Tombola 2] Chapeau du faucon puissant
» 2000 pts de cuir moulant V5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 04. oro valley miss you. :: hupfeld east side :: Oro Valley high school-